Voir le site de l'Exposition Internationale de Roubaix en 1911
Savez-vous que cette Exposition s'est déroulée en partie sur le Grand Boulevard inauguré deux ans plus tôt ?

samedi 20 septembre 2008

Un livre pour célébrer l'événement

Ci-contre la carte postale - issue de la collection d'Hubert Hennart - qui a été choisi comme illustration pour la couverture du livre, et qui a été reprise par la communication de Transpole sur ses différentes affiches (pour l'association Eugénies et l'annonce des festivités du 28 novembre).

Ci-dessous le texte de la 4ème de couverture qui présente l'ouvrage :
Inauguré le 4 décembre 1909, il y a donc 100 ans, le Grand Boulevard relie Lille à Roubaix et à Tourcoing. Il traverse les villes de La Madeleine, Marcq-en-Barœul, Wasquehal, Croix, Villeneuve d'Ascq et Mouvaux.
La volonté politique de réunir ces trois cités par une voie large et moderne à une époque où il était difficile d'imaginer le développement actuel des transports force l'admiration. Cet axe est dû au talent visionnaire de plusieurs personnalités, dont un certain Alfred Mongy. Cent ans plus tard, le tramway qui parcoure le boulevard porte toujours son nom.

Victime de l'essor des chevaux automobiles, la piste cavalière a disparu. Mais tous les autres modes de locomotion s'y côtoient. Trois ponts de chemin de fer, deux canaux, deux passerelles pour piétons croisent les tramways, les voitures, les vélos ou les joggeurs du dimanche matin.

Véritable « Champs Elysées » de la future métropole, le Nouveau Boulevard, avec son moyen de transport ultramoderne pour l'époque, devint vite une vitrine de l’architecture du XXe siècle avec la construction de belles demeures et de villas prestigieuses, de châteaux d’industrie et de nombreux estaminets et commerces – et du premier HLM de la région ! Depuis on y construit de plus en plus des immeubles modernes de rapport ou de bureaux.

Mais le boulevard donne toujours l’occasion d’effectuer une promenade architecturale à travers le XXe siècle, allant de l'éclectisme au modernisme, avec notamment l’œuvre de Gabriel Pagnerre ou de l'art géométrique bruxellois. Ceci dit, il y a aussi des garages, un blockhaus, une station EDF, un château d’eau, …..

Aujourd’hui 50 000 véhicules y transitent quotidiennement. C’est que, circulation oblige, depuis 50 ans la circulation automobile a été privilégiée, ce qui n’est pas sans incidence sur la qualité du site et la quiétude de ses habitants. A terme, la question de sa réhabilitation semble posée, permettant au boulevard de rester une voie de circulation tout en redevenant une voie agréable pour ses riverains ; comme il y a cent ans !

Animés du souci de dévoiler au public une collection exceptionnelle de cartes postales anciennes, Hubert Hennart et Jacques Desbarbieux, qui ont déjà collaboré dans d'autres ouvrages, font revivre ce siècle avec des images du passé confrontées à des photographies d’aujourd’hui.




Cet ouvrage vient d'être publié au deuxième semestre 2009 pour célébrer les 100 ans du Grand Boulevard, avec de nombreuses cartes postales de cette époque.
Gabriel Pagnerre n'y est pas oublié ... puisqu'il a lui-même écrit sur ce sujet et bien sûr y figurent plusieurs de ses belles constructions sur cette voie.