Voir le site de l'Exposition Internationale de Roubaix en 1911
Savez-vous que cette Exposition s'est déroulée en partie sur le Grand Boulevard inauguré deux ans plus tôt ?

dimanche 29 novembre 2009

Un dernier feu d'artifice le dimanche 6 décembre

Le week-end dont la date était la plus proche du jour anniversaire de l'inauguration officielle du Grand Boulevard avait été choisie par l'association Eugénies pour faire découvrir les constructions de l'architecte Gabriel Pagnerre le long de cet axe. Deux journées découvertes avaient déjà eu lieu, le 6 décembre 2009 fut donc le troisième et dernier dimanche où l'on pouvait effectuer ce circuit.
A signaler que nous avons eu la joie de faire le premier parcours en présence de plusieurs descendants de l'architecte, venus tout spécialement pour l'événement. Quatre circuits en mongy étaient prévus. Deux au départ de la station du Romarin (La Madeleine) à 9h et 14h, et deux au départ de la station Parc Barbieux (Croix) à 11h et 16h. Le circuit a duré 1h45, avec plusieurs interruptions pour découvrir les constructions.
Le guide était Jacques Desbarbieux, co-auteur de l'ouvrage sur le Grand Boulevard et auteur d'un livre sur l'architecte Gabriel Pagnerre. Ces circuits gratuits ont rencontré un grand succès. D'autres parcours sont envisagés pour les années futures.

Si vous souhaitez être informé de la mise en place de nouveaux parcours vous pouvez adresser un mail auprès de l'association Eugénies, à l'adresse : eugenies2008@orange.fr

Eugénies et Film en court(s) préparent une suite



Présents lors de chacune des manifestations, la société de production " Film en court(s) " a archivé des documents devenus historiques. Un peu de patience et dans quelques temps sortira un magnifique souvenir de ce centenaire. Vous pénétrerez dans les coulisses et revivrez les divers événements avec de nombreux témoignages et interviews, plus quelques surprises.

vendredi 27 novembre 2009

Station fête du centenaire, tout le monde descend !






Ceux qui l'aiment prendront le mongy, demain tout au long du parcours en Y de l'axe fondateur de la métropole qui s'offre, au moment de souffler ses 100 bougies, un final pyrotechnique d'exception, après une après-midi de festivités et de visites (re)découvertes.

Romarin, Ma Campagne, botanique, Acacias, Hippodrome... La toponymie des stations de Mongy fleure bon la détente et la flânerie au grand air. Demain, le Grand Boulevard centenaire se paye le luxe de coller un peu plus à ces sobriquets en ouvrant bien large la voie aux visiteurs d'un jour qui pourront pour l'occasion prendre le tram gratuitement à partir de 14h. Pas question en effet de prendre la voiture, l'objectif est vraiment de se perdre dans la rêverie que seuls savent offrir les transports en commun. Au programme : fête, concerts, visites et ripailles. 
100 sites pour 100 ans. Pour l'occasion, la communauté urbaine a repéré 100 sites d'exception, retraçant 100 ans d'architecture, d'histoires, petites ou grandes. On pourra par exemple s'attarder sur une façade Art nouveau signé du Monsois Gabriel Pagnerre. Mais aussi, pourquoi pas, admirer l'incongruité admirable des maisons à colombage de Croix, le long de Barbieux. Où que vous descendiez, un « ambassadeur du centenaire », posté à chaque station, saura vous guider dans votre chasse au trésor. Visites libres ou guidées, à vous de choisir...


Des animations dans 19 stations. Des événements festifs sont organisés tout le long du tracé du tram. L'idée : se laisser prendre par la musique et l'ambiance et éventuellement se laisser tenter par un menu 1900, proposé au Ch'ti, au niveau de la station Planche Épinoy. À 19h30, final haut en couleur, offert sur la place du Croisé-Laroche (Place Lisfranc) par le célèbre Groupe F, magiciens du feu d'artifice à qui l'on doit notamment l'ouverture des JO d'Athènes. Attention, le Boulevard (voies centrales et latérales) sera fermé à la circulation autour du Croisé à partir de 16h30 et il n'y aura pas de points de stationnement à proximité. Il est donc conseillé de se rendre à pied ou en tram sur le périmètre de la fête (Avenue de la République, du Boulevard Clemenceau au Croisé) au moins une demi-heure à l'avance.