Voir le site de l'Exposition Internationale de Roubaix en 1911
Savez-vous que cette Exposition s'est déroulée en partie sur le Grand Boulevard inauguré deux ans plus tôt ?

dimanche 22 septembre 2013

Le nouvel arrêt Villa Cavrois

A l'occasion de l'ouverture au public d'une partie de la Villa Cavrois lors des Journées Européennes du Patrimoine en septembre 2013, certains visiteurs ont pu descendre du tramway au nouvel arrêt qui porte désormais ce nom. L'œuvre de l'architecte Robert Mallet Stevens se trouve ainsi repérable, non loin du Grand Boulevard, pour de nombreux utilisateurs du mongy.


La dénomination exacte de cet arrêt est désormais Villa Cavrois (Clinique du Parc) Ville de Croix. La référence a l'ancien établissement de soins, qui a été détruit suite à sa nouvelle implantation à La Clinique de Villeneuve d'Ascq, n'a pas été oublié, pour simplifier l'orientation des usagers. Mais on pourrait aussi appeler cet arrêt : Vélodrome et même Taurodrome en souvenir des anciennes activités qui se sont déroulées en ce lieu.


mercredi 29 août 2012

L'arrêt Clinique du Parc change de nom et devient Villa Cavrois

Suite à la disparition de la Clinique du Parc à Croix, l'arrêt du mongy qui portait ce nom va désormais s'appeler Villa Cavrois.
En effet situé non loin de cette maison en cours de restauration, ce sera une belle façon de rendre hommage à son architecte Mallet-Stevens et indirectement au magnifique travail réalisé depuis des années par les membres de l'association de sauvegarde de la villa Cavrois.

mercredi 29 juin 2011

Car on dira le Grand Boulevard comme on disait le Grand Roi

Coup de projecteur sur cette publication parue 11 ans avant les festivités du centenaire. 
La Voix du Nord dans une brochure intitulée " Cent ans de vie dans la région - Construisons le 3è millénaire " a édité 5 tomes. 
Le premier, un hors série du 17 novembre 1998, retrace la période 1900-1914, avec en pages 64 à 66 un article consacré au Grand Boulevard.
Les documents peuvent être agrandis en cliquant dessus. 



mardi 29 mars 2011

vendredi 26 novembre 2010

Le livre sur le Grand Boulevard est réédité

La deuxième édition de cet ouvrage qui a connu un succès rapide vient de paraître fin novembre 2010, juste à temps pour les 101 ans du Grand Boulevard le 6 décembre 2010. Nous y avons apporté quelques modifications et précisions. Comme précédemment on peut le trouver en librairie (Fnac, Furet du Nord, Cultura, etc), en grandes surfaces et certains points presse. L'éditeur Alan Sutton ayant des difficultés iles à craindre qu'il n'y ait pas d'autres rééditions. Dépêchez donc de vous le procurer ou alors il faudra le chercher sur les sites de revente.

jeudi 19 août 2010

Le numéro 2 du Grand Boulevard


L'association des collectionneurs de cartes postales et de vieux papiers (rue des Fossés à Lille) publie dans son bulletin n° 87 de juin 2010, le tome 2 du centenaire du Grand Boulevard. A signaler que dans cet exemplaire d'autres thèmes sont abordés dont celui de l'Exposition Internationale de Roubaix du 30 avril au 6 novembre 1911.

lundi 17 mai 2010

Pour la route du Louvre ... Le Grand Boulevard on l'ouvre !


A l'occasion de la route du Louvre, plusieurs autres parcours étaient organisés ce dimanche 16 mai 2010, dont un circuit en roller sur le Grand Boulevard entre le parc Barbieux et Lille. A cette occasion quelques totems ont fait leur réapparition. Rares toutefois et uniquement sur Marcq-en-Barœul. Ce qui nous vaut cette photo d'une maison Pagnerre, en arrière plan ... bien que non répertoriée sur cette borne explicative.

mercredi 12 mai 2010

Tous sur le Grand Boulevard le dimanche 16 mai 2010

Dimanche 16 mai, à l’initiative de Lille Métropole Communauté urbaine, le silence sera d’or sur le Grand Boulevard. La circulation sera de nouveau interdite aux voitures sur l’ensemble de cet axe majeur et fondateur de la Métropole lilloise. Comme lors de la célébration de son centenaire, seules les roues des vélos et des rollers y seront autorisées. Les marcheurs prendront aussi possession des lieux. Plusieurs randonnées sont proposées au départ de Roubaix, de Tourcoing et de Marcq-en-Barœul. Elles convergeront toutes vers l’Esplanade de Lille, point de d’arrivée de la Route du Louvre. Des milliers de coureurs et de randonneurs venus de toute la métropole et du bassin minier s’y retrouveront.

Du Grand boulevard au Champ de Mars

Outre le changement de sens, cette édition est marquée par d’autres innovations. Pour la première fois, les amateurs de rollers seront associés à ce grand événement métropolitain. Ils participeront à leur manière à cette fête populaire. Quelques semaines après la célébration de son centenaire, le Grand boulevard en sera le théâtre privilégié. Venant de toute la métropole, les participants se rassembleront au Parc Barbieux à Roubaix à 10 h, à l’initiative de la Communauté urbaine de Lille. De là, ils rejoindront en peloton le champ de Mars. 



Ce long cortège - on attend en effet plusieurs centaines de pratiquants de tous niveaux – empruntera le Grand boulevard - la chaussée centrale sera fermée - puis traversera les communes de La Madeleine, Saint-André et Lambersart jusqu’au Champ de Mars où sera dressé le village. De leur côté, les randonneurs y arriveront par la Promenade du préfet. Les habitués y retrouveront les pôles des éditions précédentes (sport, sport et santé, tourisme, culture) et des terrasses confortables. Là encore, Lille Métropole Communauté urbaine a prévu de nombreuses animations : le public pourra notamment faire de l’accrobranche. De la même façon, les autres partenaires tels que le Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais ou l’Institut Pasteur de Lille présenteront leurs objectifs et réalisations majeures. A noter également la traditionnelle Pasta party qui se déroulera le long de la Deûle à Lambersart. Plusieurs milliers de plats seront servis comme l’an dernier au cours de cette pause réparatrice avant la dernière “ligne droite“ jusqu’à l’arrivée sur le Champ de Mars. Un service complet de navettes (TER et bus) est mis en place par les partenaires pour se rendre et revenir aux parkings, près des lieux de départ des épreuves ou au site d’arrivée.

Horaires et informations sur www.laroutedulouvre.fr

vendredi 19 mars 2010

Sur le Nouveau Grand Boulevard le mongy assure la desserte de l'Exposition Internationale de Roubaix

Le Grand Boulevard au milieu de l'Exposition Internationale de Roubaix en 1911

La desserte de l'exposition Internationale de Roubaix en 1911


Inaugurée deux ans plus tôt, le 6 décembre 1909, le nouveau Grand Boulevard et son mongy vont jouer un rôle important pour l'accès à L'Exposition Internationale de Roubaix qui va se dérouler de mai à novembre 1911. Ce nouveau Grand Boulevard traverse de part en part cette Exposition qui va accueillir 1,7 million de visiteurs.

L'électrique Lille-Roubaix-Tourcoing (E.L.R.T.) en organise la desserte à partir de Lille et de Roubaix et met en service à cette occasion les remorques qui viennent de lui être livrées. On construit à cet effet, un imposant terminus au rond-point du Parc Barbieux, à la jonction du boulevard de Paris et de l'avenue Lenôtre. Elle obtient également l'autorisation de doubler, à titre provisoire et pour la durée de l'Exposition, la voie existante dans cette dernière. À Lille, le terminus est également remaniéé pour permettre l'utilisation des remorques. En effet, jusqu'à là, le terminus s'effectuait en impasse sur le boulevard Carnot entre la rue de la Clef et la rue des Arts. La municipalité de Lille accepte la construction d'un triangle de manœuvre sur la place du théâtre et y autorise l'exploitation pour une durée de six mois à partir du 15 mai 1911.



Difficile d'imaginer qu'il s'agit du même lieu à 100 ans de d'écart. La porte monumentale qui constituait l'entrée de l'Exposition était située en haut du boulevard de Paris (nouveau boulevard). C'est actuellement l'arrêt des mongy " Hôpital Victor Provo ". Vous pouvez cliquer sur les plans pour les agrandir.


dimanche 24 janvier 2010

La maison isotherme de Pagnerre dans l'Illustration


Cette photo est parue dans la revue L'Illustration en 1930, soit un an après la construction de cette maison familiale de Gabriel Pagnerre sur le nouveau Grand Boulevard de Lille à Roubaix et Tourcoing (branche Lille à Roubaix). Cela montre l'importance qu'à eu cette réalisation à cette époque (1929) dans le mouvement architectural, avec une parution dans un illustré à grand tirage national.
Cette habitation connue aussi sous le nom de maison isotherme ou maison double, avait été nommé par Gabriel Pagnerre lui-même maisons jumellées. C'est la première fois que nous voyons apparaître le terme maison familiale. Merci à Hubert Hennart, un des adhérents d'Eugénies qui vient de trouver ce document et à Nathalie Amelin, responsable du patrimoine à la Corderie de Marcq-en-Barœul qui nous a apporté les références précises. Ref : L'illustration n° 4581, du 20 décembre 1930, page 573.
Sur cette photo prise en 1929/1930 on remarque que le trottoir du Grand Boulevard est encore en terre.

mercredi 9 décembre 2009

Une brochure anniversaire sur le Grand Boulevard « Laissez-vous conter le Grand Boulevard »

L'anniversaire du Grand Boulevard a mobilisé beaucoup d'énergies à Lille, Villeneuve-d'Ascq et Mons-en-Barœul. Après le succès de l'exposition sur le Grand Boulevard au palais Rihour, le service Lille, Ville d'art et d'histoire vient d'éditer un guide dans sa collection « Laissez-vous conter ». Après la citadelle, l'hôtel de ville ou la maison Folie de Moulins, il s'agit cette fois de se laisser conter... le Grand Boulevard.


Tiré à 20 000 exemplaires, ce livret est « un peu un catalogue de l'exposition, mais complété au-delà du Croisé-Laroche », explique Dominique Plancke, conseiller municipal délégué au patrimoine. L'exposition, présentée en septembre dans la salle du Conclave du palais Rihour, avait attiré 7 000 visiteurs. Elle est visible, jusqu'au 31 décembre, à la station de métro et de tramway Lille-Flandres. « C'est idéal, car c'est le point de départ du Grand Boulevard », note Dominique Plancke. Une copie en sera aussi installée à la gare Saint-Sauveur, à l'occasion de Lille-Neige, du 12 décembre au 10 janvier.

« Chacun a une histoire avec le Grand Boulevard. Il fallait aller au-delà de Rihour », se justifie Dominique Plancke. L'exposition continue donc de vivre. De même, des visites guidées, en partenariat avec l'office de tourisme, sont toujours organisées. Elles démarrent place du Théâtre et se poursuivent en tramway jusqu'à La Madeleine. « Laissez-vous conter le Grand Boulevard », brochure gratuite disponible à l'hôtel de ville de Lille.

mardi 8 décembre 2009

Le Mongy du centenaire


Le groupe Arts et Métiers de Lille Métropole avec le soutien de la Société des Ingénieurs Arts et Métiers participe à différentes manifestations à l'occasion du centenaire du Grand Boulevard de Lille à Roubaix et Tourcoing. Une occasion pour rendre hommage à l'un de leur célèbre élève, Alfred Mongy était en effet Ingénieur des Arts et Métiers. Il a fait ses études à Châlons-sur-Marne. Il sortira médaillé et quatrième de sa promotion. Voir le site consacré à Alfred Mongy.
Un article, cosacré à la vie et l'œuvre d'Alfred Mongy, intitulé " Le Haussmann lillois " est paru dans la revue Arts & Métiers Mag n° 323 de novembre 2009. Voir cet article.

video

dimanche 6 décembre 2009

Circuits découverte du 6 décembre 2009



Magnifique point d'orgue pour l'association Eugénies avec la dernière série de visites organisées sur le Grand Boulevard le dimanche 6 décembre 2009. Des participants enchantés et parmi eux quatre descendants de l'architecte Gabriel Pagnerre venus spécialement de Savoie pour l'occasion. Ci-dessous à droite : Francis Pagnerre, petit-fils de l'architecte, en compagnie de Florence Desbarbieux la présidente d'Eugénies. Ci-dessous à gauche : Monique, Sylvie et Laurent Pagnerre au départ de la visite à la station Romarin. Voir le site d'Eugénies.



Nous avons eu la joie d'accompagner dans cette visite le docteur Jean-Pierre May, (photo ci-dessus à droite) président de l'association pour la sauvegarde de la villa Cavrois qui nous a laissé un superbe message de félicitations.

" Parcours tout à fait passionnant à la découverte de l'œuvre de Gabriel Pagnerre essaimmée sur le trajet du Grand Boulevard. Œuvre parfois surprenante, telle la double maison aux 44-46 de l'avenue de Flandre à Marcq, qui me plait beaucoup... Agréable promenade empruntant un mode de locomotion centenaire, le Mongy cher à notre cœur, guidée avec maestria par le meilleur connaisseur à ce jour du travail de Pagnerre. Et note affective trés émotionnante, la présence à nos côtés du petit-fils de l'architecte, Francis Pagnerre. Merci pour avoir, avec la collaboration efficace de Madame la Présidente, organisée cette visite de qualité."


Merci à Transpole qui a aidé l'association Eugénies pour sa communication autour de ces événements et qui avait magnifiquement décoré les tramways, ascenseurs et stations du mongy.




Les 100 sites remarquables situés sur le Grand Boulevard possèdent désormais une marque sur le trottoir. Quand vous découvrirez ce logo métallique doré sous vos pas, n'hésitez pas à lever les yeux et vous pourrez admirer une belle construction comme ici la maison de l'architecte Gabriel Pagnerre au 80 avenue de Flandre à Villeneuve d'Ascq. Dommage que la limitation toute théorique à 100 sites n'ait pas permis d'indiquer d'autres réalisations et espérons que certains oublis seront réparés, comme celui de la maison isotherme - dite maison double - du 44/46 avenue de Flandre à Marcq-en-Barœul. Voir le site consacré à l'architecte Gabriel Pagnerre.