Voir le site de l'Exposition Internationale de Roubaix en 1911
Savez-vous que cette Exposition s'est déroulée en partie sur le Grand Boulevard inauguré deux ans plus tôt ?

dimanche 28 septembre 2008

Relier les 3 villes

En 1817, les transports se faisaient en diligence. On quittait Lille pour Tourcoing à 17h et on pouvait n'y revenir que le lendemain à 10h. A partir de 1838, le service avait pris de l'extension, avec la création de huit liaisons quotidiennes entre Lille et Tourcoing, et quatorze entre Lille et Roubaix.

Pendant quelques années il y eu des tramways tirés par des chevaux.

En 1880 une nouvelle étape était franchie avec la mise en fonction d'une liaison par tramway à vapeur. La ligne F reliait Lille à Roubaix en une heure. Puis en 1888 Tourcoing bénéficia du même service avec la ligne J. Les routes étaient toutefois sinueuses, étroites et encombrées.


Dès 1880, quelques hommes précurseurs réfléchissaient à la possibilité de relier les trois villes :

- Eugène Motte, industriel, maire de Roubaix, député et conseiller général
- Antoine-Florent Guillain, polytechnicien, député, conseiller général, rapporteur du projet financier
- Arthur-Ghislain Stoclet, polytechnicien, ingénieur de la ville de Lille, mis à la disposition du préfet pour s'occuper de la voie départementale
- Alfred Mongy, ingénieur de la ville de Lille puis du Département et fondateur de l'ELRT
Entre Mongy et Stoclet, tous deux visionnaires de talent, régnait une harmonie de vues. Les deux hommes suivirent une carrière parallèle, tant à la ville qu'au département.


Le tramway à vapeur