Voir le site de l'Exposition Internationale de Roubaix en 1911
Savez-vous que cette Exposition s'est déroulée en partie sur le Grand Boulevard inauguré deux ans plus tôt ?

jeudi 20 janvier 2005

Le Grand Boulevard et le Mongy - Alfred Mongy, l'homme du Tramway

Ci-dessous un extrait du livre : Lille Roubaix Tourcoing Histoire et traditions, de Paul Delsalle

La forte croissance des trois principales villes au cours du XIXe siècle et l'ampleur des destructions durant la guerre 1914-1918 ont incité les autorités régionales à renforcer les liens structurels entre Lille, Roubaix et Tourcoing. Un plan d'aménagement est à l'origine de l'artère fondamentale de la métropole : le fameux Grand Boulevard et son vénérable tramway.

La disposition géographique des trois villes détermine les liaisons : un axe unique au départ de Lille jusqu'à Marcq-en-Barœul. A partir du Croisé Laroche, le Grand Boulevard se divise : une branche vers Tourcoing, l'autre vers Roubaix.

Dès lors, Marcq-en-Barœul devient la ville résidentielle bénéficiant de sa position centrale et admirablement desservie par cette nouvelle artère. Le plan complémentaire d'urbanisme, élaboré par l'architecte Jacques Greber (1923) prévoit même une série d'avenues circulaires concentriques autour du Croisé Laroche (non réalisées) et d'autres avenues prestigieuses, comme l'avenue Foch. On est vraiment ici au cœur de la métropole.

L'attrait résidentiel de Marcq-en-Barœul s'affirme entre les deux guerres mondiales. La population passe de 12 713 habitants en 1921 à 21 300 en 1936.

Le Grand Boulevard, large de 50 mètres, se réalise, pour l'essentiel avant la guerre de 1914-1918. A la chaussée centrale (deux fois deux voies) s'ajoutent des chaussées latérales entre lesquelles on a prévu une piste cavalière ou cyclable d'un côté et, de l'autre la voie ferrée d'un tramway : Le métropolitain du Nord. Alfred Mongy lui laissera son nom. Et, tout au long, on plante 6 000 arbres.

Le Mongy est inauguré le 4 décembre 1909. Plus encore que le Grand Boulevard, car la circulation automobile est alors très modeste (les photographies de l'époque en témoignent !) il renforce les liens entre les 3 villes. Le tramway est rapide et économique.